TBA-bas-article

Aujourd’hui, nous allons faire un peu de psychologie et voir ensemble le principe qui peut réellement vous freiner dans vos choix et vos prises de décision.

Vous allez voir pourquoi opérer un changement radical de vie peut s’avérer compliquer.

Tout est là :

Arrêtez de vous mentir, arrêtons tous de nous mentir à nous même. Aujourd’hui on va parler de vos décisions, de vos choix et du fait que c’est peut-être le moment de les remettre en cause.

Bonjour à tous, ici Élodie du site notreindependancefinanciere.fr. Je suis indépendante financièrement grâce à l’immobilier. En quelques années, et bien,  j’ai changé ma vie du tout au tout.

Et c’est à peu près de ça qu’on va parler aujourd’hui : c’est de choix, de décisions, de changement de vie. Et pour cela, on va parler un petit peu de psychologie. On va voir ensemble le principe de cohérence. Alors, c’est quoi le principe de cohérence ? Eh bien, c’est un principe que nous appliquons sans même nous en rendre compte, et qui fait que nous sommes fidèles à nos choix passés. Si vous voulez c’est un petit peu comme un mécanisme d’auto persuasion que nous appliquerons au quotidien dès lors qu’on prend une décision. Ainsi tient, en étant sûr d’avoir pris la bonne, et sans plus jamais la remettre en cause. Pourquoi est-ce qu’on fonctionne comme ça ?

 C’est tout simplement pour éviter la surchauffe de notre cerveau. On ne peut pas passer notre temps à réfléchir à tous les arbitrages passés qu’on a faits, à passer notre temps à peser le pour et le contre de chacune des décisions qu’on a pu prendre jusqu’à maintenant. Imaginez un peu, ce serait comme vous réveillez, le matin dans votre lit, et là c’est parti une foule de questions se pose à vous. Vous vous demandez déjà : est-ce que je dors dans le bon lit ? Est-ce que j’ai bien acheté le lit le plus confortable ? Ou, est-ce que j’aurais peut-être dû écouter le vendeur qui me disait : « Tiens plutôt, prenez l’autre lit qui est encore mieux mieux mieux. » Est-ce que la personne à côté de vous dans votre lit est la personne que vous avez choisie pour passer le reste de votre vie ?

Est-ce que c’est la bonne personne ? Est-ce que les céréales que vous mangez au petit déjeuner sont vraiment les meilleures ? Est-ce que la voiture qui est dans votre garage, c’est vraiment la voiture que vous auriez dû choisir ? Est-ce que votre maison dans laquelle vous habitez ou votre appartement, c’est vraiment le bon ? Est-ce qu’il n’y a pas un autre qui serait plus adapté à vos besoins ? Et puis voilà, là où vous passez la majorité de votre temps, votre travail, est-ce que votre travail vous apporte la satisfaction ? Est-ce qu’il vous permet de vous épanouir, de faire des choses qui vous tiennent réellement à cœur, de donner un sens à votre vie ?

Si on devait se poser toutes ces questions tous les matins, ce serait juste invivable pour nous. En fait, on pèterait un câble tout simplement. Il est impossible pour nous de se poser toutes ces questions tous les matins, et donc ce principe de cohérence, ce principe psychologique, il est effectivement salutaire parce qu’autrement notre vie serait totalement invivable. Mais pour autant, cela a aussi son pendant négatif, qui fait qu’on a énormément du mal à nous remettre en question, à remettre en question les choix qu’on a pu faire par le passé, et surtout, ça nous conduit dans certaines circonstances, à nous mentir à nous même.

Oui, vous savez, quand vous avez le sentiment que quelque chose ne va pas, que vous n’avez peut-être pas fait le bon choix à un moment. Mais bon, vous n’allez pas tout remettre en question tous les jours. Donc vous continuez de vivre de la même façon, parce que c’est votre quotidien, parce que c’est votre routine, et que c’est ce qui vous pousse à faire le principe de cohérence. Alors les limites de ce principe de cohérence, j’ai pu les voir moi-même à plusieurs moments dans ma vie. Et le moment où ça m’a vraiment posé le plus de problème, c’était effectivement vis-à-vis de mon travail. Assez rapidement, j’ai à peine plus de 30 ans, et vous vous rendez compte que je n’ai pas eu un emploi salarié pendant 20 ans ou 30 ans et un mois, avant de remettre en cause ce choix pour autant.

En fait, j’ai fait le travail que j’avais choisi de faire, j’ai fait des études supérieures.  J’ai eu la chance de choisir les études que je voulais faire. Je me suis orienté vers un métier qui m’intéressait, que je voulais faire. Et puis j’ai postulé à des postes pour pouvoir exercer ce métier. Très rapidement, je me suis rendu compte que ça ne m’apportait pas énormément de satisfaction. Voilà, je m’étais imaginé un monde bien bien meilleur, une vie professionnelle qui m’épanouirait beaucoup plus. Et le souci, c’est que quand vous vous rendez compte de ça, alors que, voilà, ces résultats de choix que vous avez opérés des années en arrière qui ont eu pour vous une incidence, faire des études, consacrer du temps, et qu’en fait, ça ne vous rend pas particulièrement heureux, eh bien, c’est d’autant plus difficile de remettre ce choix en question. Et ce que vous êtes tenté de faire, c’est bien de vous mentir à vous-même.

Et je l’ai moi-même fait parce que dans un premier temps je me suis dit : « Bon ! O.K, ça ne te rends pas super super heureuse, mais pour autant, tu n’es pas malheureuse, et puis, d’ailleurs, il faut bien aller travailler tous les matins. Comment font les autres personnes ? Ils vont bien eux aussi au boulot ». Donc, je suis entré dans un mécanisme, où je me suis dit : « écoute Élodie, ce n’est pas grave, patiente, continue, fait comme tout le monde puisque c’est comme ça qu’il faut faire ». Mais malheureusement, ça n’a pas fait taire cette petite voix en moi. Au bout d’un moment, j’ai été forcé de me rendre à l’évidence, il fallait que j’opère un changement important. Et ce changement ça été de ne plus être salarié et trouver une voie de secours. Une voie d’issue qui me permettrait réellement de faire ce que j’avais envie de faire, et de m’épanouir.

Et c’est ce que je pense d’autant plus difficile dans nos sociétés modernes où on fait beaucoup d’études pour avoir un travail. C’est encore plus difficile à vivre aujourd’hui, parce que vous avez fait des sacrifices, vous faites des études qui sont longues. Mais voilà, vous faites le choix d’un travail pour lequel vous n’avez pas eu la possibilité de le tester, de vous rendre compte de ce que ça a impliqué, parce qu’aujourd’hui, être haut au travail, ça dépend d’énormément d’éléments, et même dans le contexte sur lequel vous n’avez aucune prise. Être haut au travail, ça dépend de quoi ?  Ça dépend des tâches que vous allez faire bien évidemment. Cela vous pouvez en avoir une idée avant d’obtenir ce fameux travail.

Mais par contre, votre environnement de travail, vos collègues, le comportement de votre manager, la politique globale que compte appliquer votre entreprise, n’est peut-être pas en phase avec ce que vous vous voulez. Donc, ça rend les choses d’autant plus difficiles. Si j’ai un conseil à vous donner, si aujourd’hui vous ne vous sentez pas épanoui dans votre travail, ne pensez pas que les choses vont s’arranger d’elles même lorsque vous changerez de manager, lorsque votre collègue qui vous pourrit la vie aura quitté l’entreprise. Il y a forte chance que tous ces petits irritants quotidiens perdurent, se reproduisent d’une autre façon.

Honnêtement, je vais vous dire, j’ai pu voir au travers d’amis qui n’étaient pas heureux dans leur job. Et pour beaucoup, y penser qu’ils ne s’étaient pas heureux dans leur job, dans cette boite en question parce qu’ils avaient de mauvaises relations avec telle ou telle personne, et ils pensaient que tout cela allait changer simplement en changeant l’entreprise en faisant le même boulot. Le problème ce que souvent, mais les problèmes que vous fuyez, ils existent ailleurs sous une autre forme ou d’une autre manière.

Donc, ne pensez pas que les choses sont plus vertes chez les voisins. Souvent, ce n’est pas le cas. Surtout qu’on on parle d’un boulot et d’aller simplement l’exercer ailleurs. Je pense que la question que vous devrez vraiment vous poser c’est : qu’est-ce que vous avez réellement envie de faire ? Qu’est-ce qui vous fait vibrer ? Si aujourd’hui, votre emploi salarié ne vous apporte plus de satisfaction, je pense que c’est vraiment le moment de vous remettre en cause et surtout de ne pas vous mentir à vous-même et de prendre désormais les bonnes décisions, celles qui vous permettront de vous  épanouir et d’être plus heureux demain dans votre activité .

Eh bien, c’était Élodie, moi je vous dis à bientôt pour une prochaine vidéo, avec Greg. On a réalisé une super vidéo bonus qui expliquent la stratégie que nous avons utilisée pour atteindre l’indépendance financière. Pour l’avoir, c’est très simple, il suffit de cliquer sur le lien qui s’affiche en bas de la vidéo. Et moi, je vous dis à bientôt pour une prochaine vidéo.

 

Répondez-nous dans les commentaires ci-dessous.

Passez à l’action et continuez à apprendre !
Greg et Elodie (alias Mr et Mme P)


Les lecteurs qui ont lu cet article ont aimé :