TBA-bas-article

Cliquez ici http://immo-qui-rapporte.fr/landing-video-cadeau-strategie-indep-fi/ pour voir la vidéo qui vous donne la stratégie qu’on a utilisé pour atteindre …

Bienvenue dans l’épisode 3, des chiffres qui choquent. 

Si vous n’avez pas vu les 2 précédentes vidéos de la série, je vous invite tout de suite à cliquer sur les liens juste ici. Bonjour à tous, ici Élodie du site notre-independance-financiere.fr. Dans cet épisode 3 des chiffres qui choquent, on va parler de robotisation. Dans les 20 ans qui viennent, on prévoit de supprimer plus de 40 % des emplois du fait de la robotisation. En gros, ce n’est pas pour vous angoisser, mais près d’une personne sur 2 qui regarde cette vidéo risque de perdre son emploi dans les 20 années à venir.

La robotisation est en marche. Voici, RDD2 et C36PO. Il lui manque un mois, mais ça en même temps, ça arrive souvent dans Star Wars. Selon les prévisions d’Oxford, à Oxford, ils sont sérieux, ils sont intelligents, ils font des études qui sont très poussées. Nous aussi, on va les prendre aux sérieux. Près de 47 % des emplois vont disparaitre aux États-Unis dans les 20 prochaines années et pour la France, le chiffre est de 42 %. 42 % des emplois devraient disparaitre dans les 20 ans qui viennent, et attention, seulement 2 emplois sur 5 seraient remplacés.

Lors du forum de DALVOS, ils ont estimé que dans les 5 années à venir, c’est près de 5 millions d’emplois qui seront supprimés dans les pays développés, et des chercheurs américains ont estimé qu’à l’heure actuelle, aux États-Unis, malgré la reprise de la croissance, il y aurait très certainement un niveau de chômage qui ne serait pas résorbable et qui serait d’ores et déjà lié à l’automatisation et à la robotisation des tâches. Bien entendu, la question qui se pose c’est du sort : quels métiers vont être les plus touchés ? Quels sont ces métiers qui vont disparaitre dans les 10, 20 prochaines années ?

Je pense que vous pensez très rapidement aux métiers de livreurs, chauffeurs, conducteurs, puisque vous avez d’ores et déjà entendu parler d’Amazone qui va bientôt proposer de vous livrer dans votre jardin à l’aide d’un drone ou Dubber qui prévoit lui de supprimer l’emploi des conducteurs et effectivement de vous permettre de vous déplacer sans chauffeur et également de vous livrer sans chauffeur. Beaucoup d’autres métiers seront touchés. Il y a des métiers relativement peu qualifiés comme tous ceux qui altéraient au secrétariat, à la manutention ou démarchage téléphonique.

Mais il y a aussi des métiers qui sont déjà très qualifiés, qui demandent de nombreuses années d’études, et qui seront à priori supprimés dans les années à venir. Ces métiers, c’est tous les métiers relatifs à la finance, le métier de comptable sera touché, tous les métiers de la banque et également les métiers des assurances. Vous voyez, on parle quand même d’une grande variété de métiers, les métiers qui sont qualifiés, d’autres qui sont relativement moins qualifiés, mais tout le monde sera touché et n’est pas à l’abri de ce phénomène d’automatisation.

Oui, bien sûr, vous pourriez me dire, mais attend Élodie, pour les années 2000 on prévoyait le bug du siècle et des voitures volantes, rien de tout ça n’est encore arrivé. C’est vrai, mais la différence, aujourd’hui, la différence depuis plusieurs années c’est que la technologie se développe de plus en plus vite. Aujourd’hui la technologie se développe beaucoup plus rapidement qu’au début des années 2000 et aux  débuts des années 90, mais demain elle ira encore, encore, beaucoup plus vite. Et c’est pour cela que de nombreux emplois vont disparaitre parce que la technologie va tellement vite qu’on ne sait pas de quoi sera fait demain et comment remplacer ces emplois envoie de disparition.

D’ailleurs, il faut être réaliste. Notre système éducatif est complètement à la traine et ne saura pas adapter nos enfants au monde de demain. Déjà à l’heure actuelle, si on prend l’exemple du métier de « Community Manager ». Vous savez, les « Community Manager », c’est les personnes qui sont chargées de gérer les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, pour le compte de sociétés.C’est un métier qui est relativement nouveau, puisque déjà avant 2005, les réseaux sociaux n’existaient pas. Ces métiers sont très-très peu enseignés en études supérieures, il y a moins de 20 écoles et universités en France qui donnent des cours sur le sujet des réseaux sociaux.

Alors, vous imaginez, ça fait encore moins de diplômes proposés sur, justement, ce thème de « Community Manager ». Je pense, moi, sincèrement qu’on est vraiment à l’aube d’une révolution industrielle que les choses ont d’ores et déjà commencé à changer, et j’ai envie de vous dire : que vous soyez favorable à ce changement ou, au contraire, totalement défavorable à la robotisation, ce n’est pas forcément le problème. Le progrès il est déjà en marche. Vous voulez être opposé à cette idée de robotisation, d’automatisation, mais le souci ce que l’histoire nous a montré qu’en général, face aux progrès, c’est le progrès qui gagne.

Donc, il vaut mieux chercher d’ores et déjà des solutions alternatives pour passer le cap de l’automatisation. La meilleure chose à faire, je vous le dit, c’est de réfléchir aux solutions qui s’offrent à vous. Déjà, le premier point, on a vu que beaucoup de métiers seraient touchés, mais qu’aussi, certains métiers, eux, vont toujours exister et serait vraiment très-très peu sensible à l’automatisation. Quels sont ces métiers qui vont résister aux progrès de la robotisation ? Vous avez tous les métiers liés à l’enseignement. Les professeurs vont conserver leurs emplois, à priori, on ne prévoit pas de former les enfants de demain avec uniquement des ordinateurs et des robots. Autre domaine, toutes les professions médicales.

A priori, si vous voulez être médecin, infirmière, sage-femme, psychologue, vous avez de l’avenir et ces métiers seront très peu touchés, quoiqu’on peut quand même noter les énormes progrès du robot Watson qui en un claquement de doigts, vous permet d’avoir tous les diagnostics par rapport aux pathologies de certains patients. Dernier secteur qui résistera, ce sera le secteur de l’hôtellerie, de la restauration et des bars. Apparemment, on va toujours aller à l’hôtel, aux restaurants, et on sera servi par des humains. Après, je ne suis pas complètement sûr, mais ça, on verra.

Autre chose, pour les solutions qui s’offrent à vous, déjà, j’ai envie de vous dire, si vous regardez cette chaine, si vous intéressez à l’indépendance financière aux solutions alternatives, déjà, c’est un énorme bon point pour vous, vous avez déjà envie de sortir du salariat, et de réfléchir à des alternatives. Travailler pour vous, plutôt que pour quelqu’un d’autre est un excellent moyen de passer le cap de l’automatisation. En 1999, aux États-Unis, moins de 9 % des actifs étaient indépendants. Aujourd’hui, en 2015,ils sont plus de 2/3 à être indépendants.

Je pense vraiment que le travail indépendant a de très beaux horizons devant lui, et qu’il faut justement arrêter à repenser le salariat qui, aujourd’hui, est à la traine. J’ai choisi de quitter le salariat et prendre mon indépendance financière. Si je l’ai fait, vous pourriez le faire. Il y a vraiment des solutions alternatives qui marchent. Moi, j’ai choisi de le faire avec l’immobilier. On peut aussi le faire en créant le business qui soit, justement, relativement automatisé ou en investissant dans d’autres domaines, encore. Ça, c’est vraiment, je pense, des secteurs, des points que vous devez creuser. Travaillez pour vous, avoir des actifs qui vous rapportent tous les mois, quel que soit le temps que vous passiez dessus.

Pour conclure, je vous invite vraiment à réfléchir à votre avenir, à ce que vous allez faire demain, pour justement passer le cap de cette automatisation, et puis si l’indépendance financière vous intéresse, je vous invite tout de suite à regarder une vidéo bonus de 30 minutes qu’on a faites avec Greg qui retrace, justement, les stratégies qu’on a appliquées pour atteindre l’indépendance financière. Pour voir la vidéo, c’est très simple, il vous suffit de cliquer sur le lien qui s’affiche juste en dessous. Moi je vous dis à très bientôt pour une prochaine vidéo. Tchao-tchao.

Juste pour vous faire flipper. La dernière expérience du projet « Google Brain » a consisté à faire communiquer 2 intelligences artificielles entre elles, et une 3ème intelligence artificielle était simplement là pour surveiller les échanges et les communications des 2 premières intelligences artificielles. Et-là, surprise, qu’est ce qui se passait ? Au tout-tout début de leur communication, les 2 intelligences artificielles ont crypté leurs échanges pour que la 3ème A.I. ne puisse pas comprendre ceux qu’elles se racontaient, entre guillemets. C’est flippant, non ?

Répondez-nous dans les commentaires ci-dessous.

Passez à l’action et continuez à apprendre !
Greg et Elodie (alias Mr et Mme P)


Les lecteurs qui ont lu cet article ont aimé :