TBA-bas-article

cliquez ici http://immo-qui-rapporte.fr/landing-video-cadeau-strategie-indep-fi/ pour voir la vidéo qui vous donne la stratégie qu’on a utilisé pour atteindre …

 

Bonjour à tous, ici Greg, indépendant financièrement grâce à l’immobilier. Dans cette vidéo, je vais vous expliquer pourquoi vous devez absolument refuser un don de la part de votre famille, de vos parents pour vous lancer dans la vie active ? Comment cela peut, que ce soit 30 000, 40 000, 50 000, 100 000, 150 000 €, comment ça peut vous freiner dans l’indépendance financière ? Je comprends, vous avez trouvé ça bizarre, pourquoi je vous dis de refuser 150 000 € qui tombe du ciel ?

Alors que je n’arrête pas de faire de vidéo sur l’argent, comment gagner de l’argent, ici, l’argent tombe facilement, autant prendre, pourquoi ? Pour vous expliquer ça, je vais vous raconter une petite histoire. Au début de ma vie active, je bossais à Paris dans une grosse boite, j’avais une collègue avec qui je m’entendais bien, elle savait que je m’intéressais à l’immobilier et tout ça, et elle, elle était en train d’acheter sa résidence principale.

Elle est en train de m’annoncer qu’elle allait acheter sa résidence principale. Forcément, en vue que je m’intéressais à l’immobilier, je posais une question : alors, c’est quoi ? C’est combien ? Tout ça. Et donc, elle a expliqué : elle a acheté 60, 70M², c’était déjà propre. Mais elle voulait quand même le refaire à son goût, c’est normal, refaire les peintures, refaire la salle de bain, peut-être mettre une cuisine neuve, pour sentir bien dans sa maison, dans son appartement. Donc, forcément, je lui demande : combien tu as acheté ça ? Elle m’a dit : 600 000 €. Oh, 600 000 €, attend, je connais ton salaire, comment tu fais pour investir, enfin, pour acheter une résidence principale à 600 000 € ?

Elle a expliqué : c’est simple, mes parents me donnent 150 000 €, les parents de mon mari lui donnent 150 000 € et du coup, il ne nous reste plus que 300 000 € à emprunter et du coup ça nous permet de faire un investissement à 600 000 €. Oh qu’est-ce que je lui ai dit ? Je lui ai dit : Mais tu es folle, ce même appart, ok, même si elle est très mieux maintenant, tu peux le louer aussi, tu le lourais à, maintenant, les prix à l’époque c’étaient dans les 1800 € par mois peut-être. Vu que c’est un grand appart situé près de Paris, c’est super cher, ça, c’est clair.

Et à 1800 € par mois, ça te fait une rentabilité à 3,6 %, ce n’est vraiment pas terrible.  Qu’est-ce qu’elle a répondu ? Elle m’a répondu, ça me fait une bonne résidence principale, bien sûr, je suis d’accord, et puis en plus, ça me fait un bien pour ma retraite, que je pourrai revendre quand j’atteindrai la retraite et puis après je pourrai m’installer tranquille dans le sud, j’aurai plus de loyers, j’aurai plus riens, et j’aurai une belle résidence dans le sud. Franchement, si vous avez 30 ans et que vous me parlez de la retraite, pour moi, vous êtes déjà vieux.

A 55 ans encore, je peux comprendre, bon la retraite approche, on commence à faire des plans, et tout, mais à 30 ans, on pense à autre chose que la retraite. Moi, aujourd’hui, je veux vous dire que je ne pense pas du tout à la retraite, et puis en plus je n’en aurai pas, l’état me donnera zéro, parce que j’ai décidé d’arrêter de cotiser. Donc je n’aurai rien à la retraite, et franchement, ça ne me fait ni chaud ni froid. Je gagne déjà assez d’argent avec mes revenus passifs et puis j’espère bien qu’ils vont augmenter d’ici que j’aie 65 ans, et que je pourrai profiter de la vie.

Honnêtement, en tant qu’investisseur immo, si vous me suivez, vous savez que 3,6 %, c’est vraiment très faible pour faire un investissement. Ça est entré en l’état, donc je me suis amusé à faire une petite simulation. Si au lieu d’investir 600 000, investissez juste 500 000 € et que faites un investissement équivalent au dernier investissement qu’on a fait. Elle se ferait 6 000 à 7 000 € de cash flow, de quoi largement vivre dans le sud dans une maison sympa et profiter de la vie. Je vous dis tout de suite. La question qui se pose, naturellement, c’est : pourquoi elle a choisi d’acheter sa résidence principale, plutôt que d’avoir une revenue passive de 6 000 à 7 000 € par mois ?

Honnêtement, la réponse, elle est simple. Parce que c’est ce que font 90 % des gens. Moi, je m’intéresse beaucoup à l’immobilier, et les gens trouvent de moi, ça, moi je m’intéresse à l’immobilier, donc forcément, dès qu’ils font un achat immobilier, je repose la question.  Ce que j’ai remarqué c’est qu’à chaque fois que les parents donnaient 30 000, 40 000, 50 000, 100 000, et même jusqu’à 150 000 €. Dans 90 % des cas, ces personnes achètent leur résidence principale. Pourquoi ? C’est parce que c’est tout ce qu’ils connaissent et même, les parents incitent à acheter la résidence principale.

Les clés pensives, du genre, la pierre c’est du solide, regarde, nous ce est-ce qu’on a fait il y a 20 ans, et maintenant on est bien content à la retraite. On n’a plus besoin de payer de loyer, en plus, payer un loyer c’est de jeter de l’argent par la fenêtre. Enfin, tous les trucs qu’on entend tout le temps-tout le temps-tout le temps, parce que si vos parents ne sont pas des investisseurs, c’est le modèle qu’ils connaissent. Et donc, c’est le modèle qu’ils vous incitent à faire, pour essayer de se construire un patrimoine et vivre une retraite tranquille.

Autre réponse, parce que c’est facile. Honnêtement, je peux donner à n’importe qui 300 000 € et c’est facile pour lui d’acheter une résidence principale, je ne sais pas à 400 000, 500 000 €. Et puis, pour la plupart des gens, c’est très facile. Si au lieu de ça, vous refusez, après dans un premier temps, si vous refusez ce don-là, vous forcez à vous poser des questions sur : comment investir au mieux votre argent ? Comment générer des revenus passifs à partir de rien ? Parce que vous pouvez très bien générer des revenus passifs sans avoir un don de 30 000, 40 000, 50 000, 150 000 €.

Nous, c’est ce qu’on a fait. Donc franchement, tout le monde peut faire ça. Et dans le processus, nous poser des questions, vous aller trouver des solutions et vous allez commencer à apprendre, à générer de l’argent à partir de rien. Et c’est ça qui a le plus de valeur cette connaissance de savoir comment faire pour générer des revenus  comme ça, 5 000 € de revenus passifs. Alors, si vous savez faire ça, vous pourrez reproduire, aller plus loin et puis vous pourrez vivre votre vie confortablement, en profitant sans attendre la retraite.

Vous allez apprendre beaucoup et puis même petit à petit encore pour aller plus loin, au lieu d’attendre 65 ans pour arrêter de travailler. Mais peut-être que vous arrêterez de travailler dans 1 an, 2 ans, 3 ans, ou 5 ans. Donc je pense que ça vaut le coup de refuser ces 150 000 € pour se dire : dans 3 ans, j’arrêterai de bosser parce que j’ai appris comment investir, j’ai appris comment générer de l’argent. Et maintenant, je sais faire, et je n’ai plus besoin d’aller travailler pour mon patron pour gagner ma vie.

Bon, après, bien sûr, vous avez l’autre option, d’accepter les 150 000 € et de ne pas investir dans une R.P., mais d’essayer de trouver un investissement rentable. Mais, honnêtement, d’expérience, si c’est difficile pour vous d’obtenir de l’argent, vous allez beaucoup plus essayer de trouver des solutions, de trouver des investissements encore plus rentables parce que c’est plus dur et après que cette connaissance vous l’auriez, elle sera pour vous.  Si on vous donne 150 000 €, vous saurez vraiment quoi en faire, de façon rentable pour que ça vous apporte beaucoup plus dans votre vie qu’une résidence principale.

Voilà, écoutez, si vous avez aimé cette vidéo, je vous incite à mettre un like. Puis, j’ai un cadeau bonus pour vous, une vidéo de 30 minutes où on explique comment on fait pour atteindre l’indépendance financière. Pour accéder à ce cadeau-là, il suffit de cliquer sur le lien juste en dessous de la vidéo. Et moi, je vous dis, à bientôt pour une prochaine vidéo. Tchao-tchao.

 

Répondez-nous dans les commentaires ci-dessous.

Passez à l’action et continuez à apprendre !
Greg et Elodie (alias Mr et Mme P)


Les lecteurs qui ont lu cet article ont aimé :