TBA-bas-article

Cliquez ici http://immo-qui-rapporte.fr/landing-video-cadeau-strategie-indep-fi/ pour voir la vidéo qui vous donne la stratégie qu’on a utilisé pour atteindre …

Dans cette vidéo, on parle d’indépendance financière et d’indépendance économique.

 On va voir, c’est quoi l’un ? C’est quoi l’autre ? Et surtout, quelles différences faites avoir entre ces 2 systèmes ?Bonjour à tous, ici Élodie du site notre-independance-financiere.fr. Je suis indépendante financièrement. Justement, en quoi ça consiste l’indépendance financière ? L’indépendance financière, c’est sortir de la routine métro-boulot-dodo. C’est de ne plus être salarié. C’est gagner son propre argent et surtout c’est développer des revenues qui soient passifs, des revenus qui ne sont pas liés au temps que vous allez passer pour les constituer. Ils sont complètement décolérés du temps que vous passiez.

C’est, finalement, créer de l’argent au sens propre. L’idée c’est de créer des revenus qui soient automatiques, qui vous permettent de subvenir à vos besoins tous les mois quoi que vous fassiez. Sur cette chaine d’indépendance financière, c’est un petit peu le sujet principal, c’est ce qui nous anime avec Greg. En quelques années, on a réussi à atteindre notre indépendance financière, et c’est de ça dont on aime vous parler au quotidien sur notre chaine, sur notre site internet. Mais aujourd’hui, j’avais envie de m’intéresser à un autre type d’indépendance qui est totalement différent.

Cette fois, c’est l’indépendance économique. L’indépendance économique, ça ressemble tout simplement au fait de vivre en autarcie. Même si aujourd’hui, en 2016, on considère qu’il est très-très difficile de vivre en complète autarcie, mais en principe, c’est de subvenir à ses besoins, d’être autosuffisant et encore une fois, de vivre dans un monde qui soit différent du sacrosaint métro boulot dodo. C’est déjà un concept qui était très à la mode dans les années 60,70. Moi, je n’étais pas là pour voir ça, mais aujourd’hui encore, c’est un concept qui est en front succès.

Il existe des communautés, qui ce sont en France, à l’étranger, beaucoup en Amérique du sud où les gens vivent d’eux-mêmes du travail de la terre. Ils se nourrissent avec leurs potagers. Bref, ils dépensent peu, et surtout, ils consomment ce qu’ils produisent. J’étais curieuse, et ce que j’ai justement cherché à savoir, c’est : qu’est-ce qu’ils font pour pouvoir, comme ça, se nourrir tout seul, subvenir entièrement à ses besoins sans la société de consommation ? Disons les choses plus simplement. Déjà, forcément il va falloir vous loger.

Ce qu’il y a de moins cher, c’est d’avoir un terrain, pas nécessairement un terrain constructible parce que, justement, c’est ce qui coute le plus cher. Donc, un terrain classique sur lequel vous mettez une habitation qui ne soit pas en dur, solide, pérenne, une habitation qui puisse se monter comme se démonter rapidement. Et si vous ne voulez pas justement aussi tomber sous le coup des impôts locaux, il ne faut pas être accordé à l’eau et à l’électricité. C’est quand même un mode de vie plutôt sommaire. On n’a pas tous le confort du XXIe siècle, mais ça peut fonctionner comme ça à bas coût. Mais surtout, pour vous nourrir, qu’est-ce qu’il va vous falloir ? C

’est ça que j’ai cherché. Pour nourrir une famille de 4 personnes, il faudrait cultiver 160 m2 de légumes, 100 m2 de petits fruits : framboises, myrtille mûre, 8 min 2 s d’aromatiques pour donner un petit peu de goût aux légumes, 40 min 2 s de pommes de terre, des arbres fruitiers : 16 à priori, là il faut quand même un petit peu de terrain pour mettre les 16 arbres, 800 m2 de céréales et 8 poules et 1 coq, pour nourrir une famille de 4 personnes. En œuf, 8 poules et 1 coq, ça vous donne approximativement 1000 œufs par ans.

En gros, vous l’aurez compris, avec quelques hectares, vous allez facilement pouvoir nourrir votre famille. Facilement, c’était un petit peu relatif parce qu’il faut savoir cultiver la terre, au fil des saisons, savoir quoi planter, et savoir aussi comment conserver vos denrées, ça c’est important, mais je trouvais ça intéressant d’avoir une idée au final qu’est-ce qu’il faut comme surface pour nourrir une famille de 4 personnes ? Vous voyez, indépendance financière et indépendance économique, c’est vraiment 2 systèmes qui n’ont absolument rien à avoir.

On pourrait vraiment se dire qu’il y a un monde qui les sépare. Mais surtout, ce qui sépare ces 2 types d’indépendances, c’est le support à l’argent. Dans un cas, quand vous êtes en quête d’indépendance financière, où vous êtes indépendant financièrement, vous, ce que vous cherchez à faire c’est créer des revenus, développer votre richesse et créer des actifs. À l’inverse quelqu’un qui est indépendant économiquement, lui, en général, il a très peu ou pas de revenus, et  ce qu’il cherche à faire, surtout, c’est réduire au maximum ses dépenses, en ne faisant plus de courses dans les supermarchés classiques.

 Il dépense moins, par contre, il faut qu’il produise à la place. Sur ce rapport à l’argent, moi, je ne veux pas vous dire, il y a un c’est bien, l’autre c’est mal. Je n’ai pas du tout du jugement d’ailleurs. D’ailleurs, je pense que l’argent n’a pas d’odeur. C’est surtout ce qu’on en fait et ce qu’on veut en faire qui emporte réellement. On voit bien qu’entre un indépendant financièrement et un indépendant économique, c’est surtout l’argent qui crée la grosse différence, mais surtout, ce que je vois, moi, c’est que ces 2 personnes peuvent avoir de nombreux points communs.

Déjà, c’est la soif de liberté, c’est l’envie d’indépendance, de sortir un petit peu du sentier qui est tout tracé, sortir du métro-boulot-dodo, ne pas être un salarié comme tout le monde, choisir de vivre différemment. Ça, je pense que c’est vraiment un point commun qui est très fort entre ces 2 types d’individus. L’autre chose aussi que je dirais, ce que, indépendant financièrement ou indépendant économiquement, vous avez quand même une façon d’appréhender une société de consommation qui est un petit peu différent du sens commun. Aujourd’hui, vivre en dehors de la société de consommation, c’est très difficile.

D’ailleurs, c’est pour ça aussi qu’il est très-très difficile, finalement, de vivre en véritable autarcie, c’est devenue très compliqué, mais il faut savoir qu’au niveau planétaire, au niveau mondial, il n’y a plus que 3% de la population qui vient en dehors de la société de consommation. Donc, elle est vraiment partout. Mais dans les 2 cas, indépendant financièrement ou indépendant économiquement, j’ai envie de dire que le rapport à la société de consommation est tout de même différent du sens commun puisque les 2 cherchent à être surtout producteur et n’ont pas consommateur.

Si vous êtes indépendant financièrement, que ce soit avec la bourse, avec l’immobilier, avec internet, avec un business qui tourne tout seul, vous avez dû, à un moment donné, produire. Ça c’est indispensable, et n’ont pas uniquement consommé, de même si vous êtes autonome, auto suffisante, indépendante économiquement, vous vous êtes, vous avez vraiment la nécessité de produire pour pouvoir vous alimenter, produire au quotidien, vous consommez ce que vous produisez. Dans mon cas, depuis que je me suis mis en quête d’indépendance financière, j’ai complètement changé ma façon de consommer.

Aujourd’hui, avant de dépenser, je me pose très-très souvent la question, de savoir, est-ce que c’est juste de l’argent que je vais dépenser ? Ou, est-ce que c’est de l’argent que je dépense, mais qui me sera utile par la suite pour lequel je vais avoir un retour ? Et ça, ça a vraiment changé la façon de consommer. Je consomme quand même beaucoup moins de choses futiles que précédemment quand j’étais en plein dans le métro boulot dodo, et,où je me disais : pour compenser le dur travail que j’avais fourni en semaine, il fallait que le week-end, j’aille consommer pour un peu libérer la soupape de décompression.

En conclusion, je dirais que les 2 systèmes ne sont pas complètement en bivalence, j’ai même envie de dire que l’un pourrait servir l’autre. Si votre rêve, c’est d’être auto suffisante, de vivre sur une petite parcelle de terre, et nourrir votre famille, peut-être qu’en liant à des revenus passifs, une certaine indépendance financière, la vie serait peut-être un petit peu plus facile et surtout que votre projet serait beaucoup plus facile à réaliser et à concrétiser.

Écoutez, c’était Élodie du site notre-independance-financiere.fr. J’espère que cette vidéo vous a plus. Si, justement, vous vous intéressez à l’indépendance financière et que vous voulez savoir quelles stratégies nous avons appliquées avec Greg pour y arriver. C’est très simple, il vous suffit de cliquer sur le lien qui s’affiche juste en dessous de la vidéo. Moi, je vous dis, à très bientôt. Tchao-tchao.

Répondez-nous dans les commentaires ci-dessous.

Passez à l’action et continuez à apprendre !
Greg et Elodie (alias Mr et Mme P)


Les lecteurs qui ont lu cet article ont aimé :