TBA-bas-article

Il y a 3 types de revenus :

    • Les revenus du travail : échange de notre temps contre de l’argent. Nous travaillons 1h, nous gagnons x euros.

    • Les revenus alternatifs : tous les revenus autres que notre travail (blog, business internet, bourse, entreprises annexes…)
    • Les revenus passifs : ils ne demandent à travailler qu’une seule fois, lors de l’investissement (intérêts de nos placements sur livret, loyers provenant de biens immobiliers, dividendes de nos actions…)

paresseux

Dans 99% des cas, les seuls revenus du travail ne suffisent pas à accéder à l’indépendance financière. De plus, ils sont limités car ils sont échangés contre du temps. Vous pouvez augmenter votre salaire en travaillant plus. Au lieu de faire 35h par semaine, vous pouvez passer à 40h, 45h, ou même 50h (la loi limite le temps de travail à 48h par semaine). Vous pouvez également arrondir vos fins de mois en faisant un job en plus de votre travail normal : service à domicile, donner des cours…. Il s’agira alors de revenus alternatifs.

Le problème, avec ce concept, est qu’à un moment donné, il faut bien dormir et même si vous êtes insomniaque, une journée ne dépassera jamais 24h.
Toutefois, nous nous intéresserons également aux revenus alternatifs car ils peuvent, avec le temps, devenir passifs (business sur internet que vous finissez par faire gérer…).

Venons-en justement aux revenus passifs : ceux sont eux qui vous permettront d’accéder à la liberté financière en investissant peu de votre temps. Un investissement immobilier par exemple ne vous demandera que quelques jours de travail au moment de l’acquisition puis quelques heures par an pour traiter les affaires courantes : éventuels travaux, gestion locatives, signature aux dos du chèque 🙂 … Et encore avec le temps vous pourrez finir par déléguer la plupart de ces tâches.
Puisque les revenus passifs vous demandent peu de temps, ils n’ont aucune limite.

Le but de ce blog est bien sûr de trouver comment générer le maximum de revenus passifs.

Bien évidement, sauf à avoir hérité d’un capital conséquent au début de sa vie, nous sommes tous obligés d’avoir recours aux revenus du travail pour créer l’accumulation nécessaire pour investir dans des revenus passifs.
Votre salaire doit être utilisé au maximum pour créer des revenus passifs. Bonne nouvelle : comme expliqué plus haut les revenus passifs sont peu consommateur de temps, vous pourrez ainsi facilement (en y mettant un peu du votre tout de même) conjuguez revenus du travail et revenus passifs.

Et vous, envisagez vous d’investir dans des revenus passifs ?

Répondez-nous dans les commentaires ci-dessous.

Passez à l’action et continuez à apprendre !
Greg et Elodie (alias Mr et Mme P)


Les lecteurs qui ont lu cet article ont aimé :


Resultats de votre recherche:

  • revenu passif
  • revenus passifs
  • revenus passifs et alternatifs
  • comment generer des revenus passifs
  • revenu passif internet
  • revenu passifs
  • revenu alternatif et passif
  • les revenus actifs et revenus passifs
  • investissement passif définition
  • nathalie cariou arnaque?