TBA-bas-article

Si ça marchait, tout le monde le ferait. Alors ça, c’est l’argument-choc. Je l’ai entendu un grand nombre de fois. Je suis sûr que vous aussi, vous l’avez entendu un grand nombre de fois. Et surtout si aujourd’hui vous cherchez à entreprendre, à investir. Alors, préparez-vous parce qu’on va vous la sortir à toutes les sauces. Bonjour à tous ! Je suis Élodie du site Notre-independance-financiere.fr. Je vis de mes investissements immobiliers et cet argument du « si ça marchait, tout le monde le ferait », on me l’a sorti un grand nombre de fois.

Aujourd’hui je voudrai vous parler de la fois qui m’a plus marqué, vraiment ça m’a presque choqué. Avec Greg, on cherchait un financement pour l’un de nos projets immobiliers. Du coup, on a prospecté de nombreuses banques. On a obtenu un rendez-vous avec une directrice d’agence d’une banque, qu’on n’avait jamais jusqu’à présent jamais démarchée. Lors du rendez-vous on explique à la directrice : quel est notre projet, en lequel il consiste, le prix d’acquisition du bien, le montant des travaux qu’il y avait sur ce bien, le loyer escompté. Puis en discutant avec elle, on finit même par parler du régime fiscal qu’on a choisi pour ce bien.

Et puis de combien au final on va gagner net après le paiement de toutes les charges, de tous les impôts tous les mois. Là c’est le drame. Petit moment de flottement. On sent que la directrice est un peu perdue et tout à coup elle finit par sortir le fameux : « mais si ça marchait, tout le monde le ferait. » Juste avant ça la discussion se passait plutôt bien. Elle avait l’air plutôt d’accord pour nous financer aux conditions qu’on demandait et puis tout à coup avec ce «  attendez, si ça marchait tout le monde le ferait », elle a commencé un petit peu à rétro pédaler. Finalement, la durée qu’on souhaite pour elle c’était trop long.

Quand même on est jeune. On peut emprunter sur des durées plus courtes. Quand même comme ça on remboursera plus vite. Au final, ça s’est même soldé par un « attendez, vous voulez investir dans l’ancien. Moi je peux vous proposer des programmes neufs. Vous allez voir c’est super intéressant. C’est super bien le neuf.» Autant vous dire qu’à partir de ce moment-là, j’ai été assez pressé de quitter son bureau parce que j’avais bien compris qu’on n’allait pas du tout dans la même direction. On n’allait pas obtenir gain de cause, en tout cas ce que je souhaitais.

J’ai été aussi un petit peu agacé. Je n’étais pas agacé, non pas parce que j’avais perdu une heure de mon temps. En immobilier ça arrive. Vous faites des visites. Ce n’est pas toujours le bien idéal. Quand vous cherchez des financements, vous prospectez les différentes banques avant de trouver le financement qui vous convient le mieux. Mais j’étais surtout agacé. Pourquoi ? Parce que je la voyais déjà ressortir cet argument « si ça marchait, tout le monde le ferait » à d’autres personnes. Malheureusement, je savais aussi que dans certains cas, elle allait « remporte la mise », qu’elle allait vraiment réussir à décourager des personnes de réaliser leur projet immobilier.

Ça, ça m’a un petit peu agacé. L’autre point c’est aussi que la banque, le banquier c’est aussi une institution dans nos sociétés. Quand on va voir le banquier pour obtenir un financement, on fait un petit peu attention à ce qu’on raconte. On essaie d’être carré, de mettre en valeur le projet que vous souhaitez voir financer. Surtout, il y a beaucoup de personnes qui pensent les banquiers sont des conseillers en argent, en finance, qu’ils sont là pour vous donner des conseils, pour vous enrichir. Ça marche peut-être pour certains banquiers et honnêtement les chargés de clientèle de monsieur et madame tout le monde, il ne faut pas se leurrer.

Ce sont surtout des commerciaux. Ils sont là pour vous vendre vos cartes bancaires, vos chéquiers, vos livrets, votre développement durable, une assurance vie, etc. Et même maintenant des téléphones et voter assurance maison. Ce n’est pas leur cœur de marchés, ce n’est pas que vous expliquez comment faire fructifier votre argent. Ce qu’ils cherchent surtout c’est obtenir des commissions. Ne vous trompez pas là-dessus. Pour en terminer avec le « si ça marchait, tout le monde le ferait », je ne sais pas pourquoi c’est l’argument à la mode parce que c’est complètement faux.

Il y a beaucoup de personnes en France qui cherchent à perdre du poids. Quand vous voulez perdre du poids, je pense que ce n’est pas bien sorcier de se dire perdre du poids c’est la manière la plus simple, la plus efficace et surtout la plus durable ça va être de vous mettre au sport pour augmenter votre métabolisme et consommer plus d’énergie en permanence et de faire attention à ce que vous mangez pour faire diminuer votre apport calorique. Faire en sorte au final que vous perdiez de la graisse. C’est la méthode qui marche le mieux et surtout c’est celle qui est la plus durable.

Pour autant aujourd’hui ça n’empêche pas des industries de gagner beaucoup d’argent en vous vendant des produits miracles qui, par le simple fait de le boire une fois par jour, vous garantissent de perdre de la graisse. Le « si ça marchait, tout le monde le ferait », non ! Ce n’est pas plausible ça ne marche pas comme ça. Juste avant de nous quitter je voulais vous dire que « si ça marchait, tout le monde le ferait », il est toujours servi par des personnes qui ne connaissent pas le sujet dont vous parlez, dont vous discutez. Vos projets, ce que vous voulez mener à bien, mener à terme, gardez-les, un petit peu pour vous.

Ce n’est pas la peine d’en discuter avec des personnes qui ne feront que vous servir le « si ça marchait, tout le monde le ferait ». Travailler de votre côté. Mettez toutes les chances de votre côté. Ne vous laissez pas influencer par cet argument-choc. C’était Élodie. J’espère que cette courte vidéo vous a plu. Si c’était le cas, n’hésitez pas à like. Moi je vous retrouve bientôt pour une prochaine vidéo. Tchao !

 

Répondez-nous dans les commentaires ci-dessous.

Passez à l’action et continuez à apprendre !
Greg et Elodie (alias Mr et Mme P)


Les lecteurs qui ont lu cet article ont aimé :